L’email marketing, pilier incontournable de votre communication

L’email marketing, c’est le canal idéal pour une stratégie de communication optimale. À l’heure de la révolution numérique, il n’est plus nécessaire de solliciter le mailing papier pour propulser son activité. Si vous souhaitez accroître votre marque, produit ou service, l’emailing devrait être votre meilleur allié. De quoi s’agit-il au juste ? Quel sont son objectif et son intérêt pour votre entreprise ? Définitions, objectifs, différentes variantes, conseils… À la découverte de l’email marketing.

email marketing

Email Marketing, Késako ?

Avoir un business en ligne est une chose, mais savoir le développer en est une autre. Quelque peu considéré comme un publipostage de masse, l’email marketing s’est construit une excellente réputation au sein des entreprises. De la newsletter d’actualité à l’email de confirmation de commande, c’est l’un des outils incontournables pour la gestion de son activité. On l’appelle aussi emailing.

. Le concept fait référence à la réalisation et l’envoi d’emails aux clients et prospects. En tant que modèle communication de masse, il permet de promouvoir un produit, un service ou encore une marque. Ceci se fait par le biais du courrier électronique auprès des contacts d’une société.

L’objectif de l’email marketing

Les objectifs de l’email marketing se construisent sur 4 principaux axes aussi bien variés que voici :

 Inciter à l’action

Grâce à l’email marketing, on acquiert de nouveaux clients plus facilement. Pour cela, il suffit de rassembler les contacts. Envoyez ensuite des emails de masse aux contacts de votre liste. Vous pouvez choisir les personnes à qui vous aimerez que votre message parvienne. Il existe de nombreux critères de sélection mais les plus importants sont la situation géographique, l’information sociodémographique et la source du contact.

Vous avez encore du mal à trouver les adresses e-mails pour votre campagne d’emails ? Pensez à les trouver dans les formulaires, chez les partenaires, les réseaux sociaux… En envoyant des messages ciblés à chaque contact, il sera plus facile de l’inciter à l’action (test, visite, commande…)

Fidélisation de clients existants

L’email marketing est un moyen de communication efficace entre vous et vos clients cibles. À force de se préoccuper à gagner de nouveaux clients, certaines entreprises ont tendance à délaisser les anciens. C’est une grosse erreur, car le client n’est pas un acquis. Pour les garder, il faut les entretenir, les conserver dans un cercle clos et restreint. Dans cette perspective, l’emailing reste la solution efficace pour impacter vos clients sans avoir recours à un intermédiaire. Pour ce faire, il convient de renseigner sur les exclusivités, bons plans, réductions…

 Accroître son image de marque

De nos jours, de plus en plus d’entreprises bénéficient d’une grande notoriété grâce au marketing direct. En sollicitant l’emailing, vous pourrez soumettre le nom de votre entreprise auprès de votre audience, et ce quotidiennement. Vous devez cependant éviter d’être trop intrusif, cela vous évitera le blacklistage.

Stimuler la vente immédiate

Avec une campagne par mail, il est possible de vendre plus rapidement. Faire le marketing promotionnel par mail lorsqu’on est une entreprise de la grande distribution ou un pur player e-commerce est idéal pour accélérer ses ventes.

Les différentes formes d’email marketing

Les emails ponctuels

Il s’agit des emails parfaitement ancrés dans le temps. Parmi eux, les newsletters et les campagnes d’emailing.

Les newsletters sont destinées à informer sur l’actualité de votre entreprise. Elles sont chargées de mettre en avant un nouveau produit ou service. Leur but est aussi d’informer à propos de l’utilisation de vos produits. En envoyant des newsletters, force est à parier que vous resterez le plus longtemps possible dans l’esprit de vos abonnés ; ceci à travers vos nouveautés, vidéos, articles et tout autre contenu de marketing.

Par ailleurs, les campagnes emailing sont incitatives à l’achat. Pouvant durer plusieurs jours, elles désignent une promotion ou un moment de marketing fort. À titre d’exemple, on note une campagne de black Friday ou une promotion de fêtes de fin d’année.

Les emails automatisés

Ce sont des emails automatiques, bien entendu. Parce qu’ils n’exigent à personne d’appuyer sur un bouton, ils permettent de gagner plus de temps et de l’argent. Personnalisé, il vous suffira de construire un modèle d’emails que vous enverrez automatiquement sans solliciter une quelconque aide humaine. Il existe deux catégories d’emails automatiques : les emails transactionnels et les emails automation.

L’envoi d’un email transactionnel s’effectue suite à une action comme l’abandon d’un panier, la réinitialisation du mot de passe, la confirmation d’une commande. Ce type d’email marketing concerne directement l’internaute. C’est pourquoi, il l’attend généralement avec impatience. Au risque d’éteindre votre image de marque, vous devez l’envoyer dans les meilleurs délais.

L’email marketing automation s’appelle aussi « automatisation marketing ». On peut l’envoyer suite à la transmission d’un livre blanc ou après la visite d’un site marchand sans achat. En effet, elle consiste en la création des stratégies de communication automatique selon les différentes actions réalisées.

Les autres types d’emails

  • L’email de bienvenue

Lorsqu’on souhaite conquérir une nouvelle cible, gardez à l’esprit que la courtoisie ne s’achète pas. En toute chose la première impression compte. Un message de bienvenue ne fera aucun mal aux destinataires et est essentiel pour une bonne stratégie communication. Mettez en place un bouton d’appel à l’action qui pourra renvoyer vers vos profils de réseaux sociaux ou sur votre blog. On transmet cet email spécial bienvenu dans les 24 heures qui suivent l’inscription d’un nouvel abonné.

L’email d’anniversaire

Vos clients méritent la plus grande attention. Alors, pourquoi pas leur transmettre un joli message à l’occasion de leur fête d’anniversaire ? L’email d’anniversaire est en effet l’un des principaux leviers de croissance de vos revenus ; il permet de créer un lien de proximité entre votre client et vous. Vous pouvez par exemple lui proposer des réductions exclusives à l’occasion de son anniversaire. Pour cela, récupérez la date d’anniversaire de votre client et l’email une fois l’an.

L’email saisonnier

Quand vous avez une marque, il est nécessaire de mener toutes les actions pour attirer les regards. Pendant les fêtes, les boîtes mails se remplissent plus vite. Toutes les entreprises cherchent à augmenter l’intérêt de leurs abonnés. Ne dérogez surtout pas à cette tendance. Alors, créez des mails pertinents pour offrir plus d’originalité à votre campagne, concurrence oblige.

Le meilleur email marketing : les secrets pour y arriver

Vous avez désormais toutes les informations sur les différentes catégories d’emails ainsi que leurs intérêts. Maintenant, passons aux pratiques à respecter pour concevoir un emailing de qualité.

Collecter ses emails de manière légale et responsable

Il faut avoir une adresse email pour envoyer un email et ça, c’est une évidence. Le chemin par lequel vous passez pour recueillir des emails est capital. Pour ceux qui l’ignorent, il existe un organisme chargé de la protection des adresses emails en ligne : le RGPD. De plus, le « opt in » est l’un des process très prisés pour récolter des emails légalement. La procédure est assez simple. Elle consiste à enregistrer des permissions de collecte des informations fournies par vos prospects ou clients.

Sectionner sa liste de diffusion

Lorsque votre liste d’emails évolue, pensez à la fractionner en plusieurs listes de contacts similaires. Vous pouvez segmenter en fonction de l’âge, de l’activité, de la source du lead ou suivant l’achat d’un premier produit. La fragmentation aide en effet à envoyer des contenus pertinents et spécifiques à vos clients.

Soigner votre délivrabilité

Lorsque vous envoyez un mail, veuillez à ce que celui-ci ne se retrouve pas dans les spams. D’où la nécessité de soigner votre délivrabilité (delivrability), un concept très souvent utilisé dans la langue Shakespeare. Prendre en compte la qualité des emails influe sur leur bonne réception. Veillez à bien écrire l’objet de votre message tout en évitant les mots comme « gratuits ».

Créer un design agréable

En matière d’email marketing, le fond importe au même titre que la forme. La meilleure astuce pour concevoir des emails toujours impactant et agréables à lire est de créer des modèles. Pour ce faire, il faut choisir un modèle d’email et le personnaliser aux couleurs de votre entreprise, puis le modifier selon le message à transmettre.

Personnaliser vos échanges

Tout le monde aime se sentir spécial. Cela peut très vite devenir dérangeant lorsque quelqu’on donne une réponse sans comprendre ce qu’on dit. C’est aussi le cas dans le monde de l’email marketing. Personnaliser vos emails permet d’établir une relation de confiance et de complicité avec vos contacts. En mettant par exemple le nom du destinataire à l’entête, votre message sera plus dynamique.

Conclusion

En somme, l’email marketing reste un procédé de communication commerciale qui a fait et qui continue de faire ses preuves. Il en va des statistiques très parlantes de l’emailing comme canal privilégié de la communication en ligne.

La consultation des boîtes mails reste quotidienne chez 94% des internautes. Le taux d’ouverture unique moyen en B2C (23% en 2017) ou de réactivité par clic à une offre (12.5% en 2017) reste important. Sans oublier la newsletter qui reste la méthode de communication qui a le plus de succès d’adhésion auprès du public.

L’autre force de l’email marketing est de coller à la transformation progressive des modes de consultation et de consommation. L’évolution de l’accès à l’internet par le mobile, en plus de l’ordinateur, permet une plus grande accessibilité.

Réussir un article SEO en 2019: 6 points incontournables

Les temps et les époques changent, les techniques de rédaction aussi. Il est donc normal de se demander comment captiver l’attention des lecteurs aujourd’hui avec son site internet. En fait, il faut faire bien plus qu’aligner les mots les uns après les autres pour bâtir un article SEO de qualité en 2019. Voici des astuces simples qui empêcheront votre lectorat de rebrousser chemin après quelques clics seulement et vous ouvriront les portes des moteurs de recherche.

La rédaction SEO : c’est quoi en réalité ?

On désigne par rédaction SEO toutes les méthodes rédactionnelles utilisées pour faire figurer un site internet parmi les premiers résultats des moteurs de recherche (SERP). Aujourd’hui, elles sont de plus en plus variées pour rendre le référencement naturel encore plus facile. Cependant, pour obtenir de bons résultats, il faut savoir manier ces techniques rédactionnelles du bout des doigts. Le SEO (Search Engine Optimization) étant en perpétuelle évolution, une bonne connaissance des règles de rédaction web les plus récentes serait un atout incomparable pour mettre sur pied un article qui rafle la première place dans les moteurs de recherche.

Que privilégier ? Le fond ou la forme d’un article SEO ?

Pour répondre à cette question, il faut de prime abord définir la cible de l’article. Dans la plupart des cas, ce sont les internautes. Toutefois, le contenu SEO doit d’abord être indexé par les robots de Google. Alors, un article SEO vise à la fois les internautes et les moteurs de recherche. Les rédacteurs ont pendant longtemps abusé des techniques rédactionnelles inadéquates pour obtenir les premiers rangs dans les résultats de recherche. Google a actuellement optimisé ses boots de telle sorte que les articles sont indexés sur le fond et la forme. En d’autres termes, le fond (le sujet, la thématique) et la forme (la structure) d’un contenu web comptent l’un autant que l’autre. L’idéal est donc de rédiger dans le but d’inciter le lectorat à lire l’article.

Les exigences d’un article SEO friendly en 2019

Il n’existe pas véritablement de canevas pour rédiger un article SEO digne de ce nom. En réalité, les techniques d’écriture web se perfectionnent au fil du temps, ce qui prouve à suffisance que la rédaction SEO n’est pas une discipline standard. Toutefois, voici quelques recommandations pour être à jour dans la rédaction d’un article SEO-friendly en 2019.

Une lisibilité parfaite

Aucun lecteur n’aime fouiller ce qu’il recherche dans un ramassis de mots. Les internautes préfèrent des articles précis et concis, avec des idées clairement ressorties qu’ils peuvent facilement cibler. De même, Google traite facilement un contenu organisé. Il est alors recommandé de travailler l’ergonomie d’un contenu web afin que le lecteur puisse se retrouver rapidement et sans contrainte dans sa recherche. Cela revient bien évidemment à répartir votre article avec des titres, sous-titres et paragraphes.

Un bon responsive design 

Les smartphones sont plus utilisés aujourd’hui que les ordinateurs pour faire des recherches sur internet. C’est donc dire qu’il vaut mieux maximiser sur un affichage mobile que conventionnel pour un bon article SEO. Le rédacteur web devra alors penser « mobile » désormais, afin de s’arrimer aux nouvelles exigences de la technologie. La vérification du responsive design d’un article se fait facilement via le mode développeur émulateur de Google chrome et Mozilla Firefox. Le responsive design d’un article va également de pair avec une police et un interligne aérés et des paragraphes assez courts. Pour Google, cela facilite l’indexation et pour les lecteurs, cela favorise une navigation confortable.

Liens et hyper liens à volonté 

Il ne faut pas seulement se limiter à un seul article pour répondre à une requête d’utilisateur. Le fait est qu’une requête cache généralement une autre. Le rédacteur doit alors être capable d’anticiper les autres requêtes de l’internaute en partant de sa requête principale. Pour y arriver, le netlinking est le moyen le plus efficace. Il consiste à créer des hyperliens avec des mots et expressions bien choisis, qui mènent aux articles connexes du site.

Choix et utilisation stratégique des mots-clés et synonymes 

Certains diront que le keyword stuffing (utilisation répétée d’un même mot ou d’une même expression dans le texte) fait aujourd’hui partie du SEO caduque. C’est vrai dans une certaine mesure, puisqu’il n’est plus utile de répéter plusieurs fois un même mot ou une même expression pour pouvoir se positionner dessus dans les résultats de recherche. Google est désormais plus poussé vers le champ lexical d’une requête émise, de telle sorte qu’à travers un mot, il diversifie les résultats autour de ses synonymes. Cependant, le principe reste identique pour le rédacteur web. Au lieu d’utiliser le même mot-clé à chaque fois, il faut tout simplement varier avec ses synonymes.

Le SEO vocal en prime 

S’il y a un aspect du SEO qui est véritablement nouveau actuellement, ce sont les recherches vocales. En effet, les internautes ne font plus seulement des requêtes écrites, mais aussi orales. De ce fait, à défaut de produire du contenu SEO oral, le rédacteur devra optimiser son article de telle sorte que le robot puisse trouver une réponse concise à une « voice search ». Ce ne sera possible que s’il opte pour un vocabulaire simple, un contenu structuré et un texte concis.

Pas de duplicate content 

Cette règle du SEO reste immuable, malgré l’évolution des autres aspects. Même en 2019, il n’est toujours pas possible de se retrouver dans les premiers résultats avec du contenu dupliqué. Par conséquent, c’est mieux de faire un article avec un contenu original pour espérer faire jouer le référencement naturel.

Créer du contenu web demande non seulement beaucoup d’ingéniosité, mais aussi une certaine discipline dans le choix des techniques d’écriture. Le secret est de rester à jour dans les nouvelles dispositions du SEO au fil des années. Ainsi, le référencement d’un site web deviendra un défi que tout le monde pourra relever sans effort avec la volonté et un peu de jugeote.

Comment transformer un contenu SEO en contenu qui attire les foules ?

Le Web ayant pris de plus en plus de l’ampleur, il est devenu un réel forum et un véritable moyen pour les entreprises de se faire faire connaître ainsi que d’obtenir le maximum de clients. Avec la naissance et le développement des techniques Web marketing, être sur la première page de Google est un véritable combat de titans ; surtout lorsqu’on est une jeune entreprise.

transformer contenu seo

Les techniques de SEO, autrefois très prisées, tendent dorénavant à être dépassées ; et le changement constant des algorithmes des moteurs de recherche n’est pas totalement innocent dans cette affaire. Les entreprises se tournent donc de plus en plus vers d’autres techniques de référencement qui leur permettent d’outre-passer les algorithmes des moteurs de recherche tels que : Google, Bing ou Yahoo. Ceci dans l’optique de s’offrir une place de choix et attirer le maximum de clients.

Petites, moyennes et grandes entreprises habituées à ce système de référencement naturel, se demanderont certainement comment transformer leurs contenus SEO en contenus qui attirent les foules. Voici quelques procédés qui produisent des résultats indéniables.

L’usage du Netlinking

Le Netlinking est une technique de référencement qui consiste à insérer des liens en ligne pointant vers un autre site. Quelquefois, ce procédé se fait naturellement. Cela dépend alors de la pertinence des contenus que le site met à la disposition des internautes. Si le contenu d’un site est pertinent et de nature à aider le maximum de personnes, les internautes émettront naturellement des liens vers ledit site dans des forums en ligne ainsi que sur les réseaux sociaux.

Cela conduira à attirer plus de trafic vers ce site et mènera à un bon référencement de ce dernier. Les petits sites ou les nouveaux sites ont souvent beaucoup de mal à atteindre de tels résultats, ce qui les conduit à le faire de manière artificielle. Le netlinking consiste alors en deux principaux procédés : l’insertion de liens externes et l’insertion de liens internes.

L’insertion de liens externes ou backlinks

Cette technique est très simple ; elle consiste en la création et l’insertion sur d’autres sites internet ou même sur des pages ayant un fort trafic de son propre site, des liens revoyant à une page ou à un site que l’on souhaite promouvoir. C’est une technique très efficace qui permet de générer un grand nombre de trafic.

transformer un contenu seo

À mesure que les algorithmes de moteurs de recherche évoluent, ce type de netlinking délaisse de plus en plus la logique du quantitatif au profit de celle du qualitatif. Et ce, en intégrant la notion de profil de backlinks. En effet avec l’arrivée, dans le système d’algorithmes de Google, de l’algorithme Penguin, il n’est plus tenu compte des sites qui se servent des méthodes de blackhat (référencement déprécié des SERPs comme Google) consistant à créer le maximum de liens illégaux.

Il faut désormais être pointilleux non seulement sur la qualité des ancres de liens, mais aussi sur la pertinence des liens choisis. Pour avoir plus de portée, il faudrait que la ou les pages à promouvoir soient réellement pertinentes ; puisque la durée que les internautes mettent sur votre page est aussi prise en compte.

D’un autre côté, il important de mettre des liens vers des sites premium à fort trafic et à forte affluence. Si des liens sont disposés dans des sites très peu connus et très peu visités, cela ne servira presque à rien pour attirer les foules.

L’insertion des liens internes

Il s’agit ici des liens insérés dans le site ou la page qu’on souhaite promouvoir et qui pointent vers d’autres sites qui sont utiles aux internautes. Bien que ce procédé ne serve pas tant que cela à attirer les foules, il est toute de même pris en compte par les moteurs ; surtout lorsque ces liens sont orientés vers des sites réellement célèbres. De plus, ces liens peuvent servir de monnaie d’échange pour l’insertion de backlinks sur un site célèbre.

L’usage liens commerciaux

De plus en plus, l’importance des techniques de référencement naturel SEO tendent à s’amenuiser. L’une des causes est l’essor des techniques de référencement dit artificielles, à l’instar des liens commerciaux.

Les entreprises importantes s’adonnent de plus en plus à cette pratique, ce qui complique la tâche aux petites ou nouvelles firmes, qui n’ont pas la possibilité de s’offrir de tels services. Mais qu’est-ce donc que ces liens commerciaux ? et comment s’en procurer ?

Liens commerciaux : qu’est-ce que c’est ?

De leur acronyme anglais SEA (Search Engine Advertising), les liens commerciaux sont en réalité des mots-clés tapés généralement par les internautes pour une recherche dans les moteurs de recherche. Ceux-ci sont proposés par les moteurs de recherche à des entreprises, qui peuvent les acheter en fonction de leurs besoins.

En effet, lorsque les internautes tapent des recherches sur les moteurs, ces mots-clés sont enregistrés en fonction du domaine. Les entreprises ont donc la possibilité d’acheter leur position par rapport à chaque recherche tapée avec ces mots-clés. Lorsque l’internaute effectuera désormais la requête, il lui sera d’abord affiché les sites premium ayant acheté les liens relatifs à ces mots-clés.

Comment se procurer des liens commerciaux ?

Pour se procurer des liens commerciaux, il faudra se rapprocher d’un important moteur de recherche dans lequel l’affluence est de taille notamment concernant votre domaine. Google est le plus célèbre, mais d’autres moteurs locaux peuvent aussi s’avérer utiles, surtout si les services à promouvoir sont locaux. C’est le cas par exemple de Baidu pour la Chine.

Lorsque l’entreprise annonciatrice a choisi le mot-clé qui l’intéresse, elle sélectionne également le prix qu’elle est prête à payer pour chaque clic qui sera fait sur ladite annonce. Ce coût peut varier entre un centime et 50 € chez Google. Le montant choisi définit la position parmi les différentes entreprises qui ont opté pour le ou les mêmes mots-clés. Pour l’affichage, il faudra juste choisir un bon titre et une description courte qui résume bien le service offert, ainsi que pour finir l’URL de la page à promouvoir.

Une autre méthode de référencement payant : les liens contextuels

Une autre solution pour attirer les foules sur un site internet est de procéder par des services de publicité en ligne à l’instar de Google Ads. Comment cela se passe ?

Google donne la possibilité à certains sites internet de s’inscrire à leur programme de publicité, pour que Google puisse y publier des publicités qui leur seront rémunérées. Ces publicités proviennent alors des entreprises qui se sont elles aussi inscrites au même programme, mais cette fois-là pour que leurs publicités soient diffusées dans d’autres sites.

Google facture donc la diffusion de ces publicités et l’entreprise y souscrivant choisit le budget qu’elle souhaite allouer à sa publicité. Ensuite, Google diffuse les publicités en bannières mobiles ou statiques dans un certain nombre de sites en fonction du montant souscrit. Ce système permet d’attirer au mieux les foules puisque la diffusion est ciblée en fonction des attentes de l’internaute, enregistrées sur la base des sites qu’il a pour habitude de visiter.

Il faut quand même reconnaître la perte de puissance de ses systèmes avec l’usage constant d’Adblockers, qui font en sorte que ces publicités ne parviennent pas aux internautes.

Tenir compte du référencement audio

La recherche auprès des moteurs de recherche tend à se remodéliser. Cette tendance est due à la création et à la vulgarisation des systèmes de recherche vocale.

D’après Google, environ 41% des Américains adultes et plus de 50% des américains utilisent la fonction de recherche vocale chaque jour, pourtant les systèmes de recherches vocales se diversifient continuellement. Lorsque les services Google se servent de Google Home pour les appareils Apple, c’est Siri qui sert d’assistant vocal. Windows, quant à lui, se sert Cortana.

La recherche vocale est donc devenue l’une des facilités modernes de la toile à laquelle s’adonnent désormais la majorité des internautes ; et cette tendance n’est pas sans impact sur le monde du référencement Web. En effet, la recherche vocale impacte sur les mots-clés SEO.

Avec les recherches vocales, les expressions clés ressemblent plus à des phrases qu’à de simples expressions quelquefois sans déterminants ou conjonction de coordination.

transformer un contenu seo

Pour bénéficier d’un bon référencement, il faudra donc intégrer ces questions longues traines, généralement posées par les internautes, pour faire en sorte les contenus de votre site aient du trafic. Dans ce sens, les Foires Aux Questions peuvent grandement aider.

Prenez donc l’avance sur les demandes des internautes et réfléchissez bien aux questions qu’ils se posent généralement de façon orale avant de les intégrer à votre site.

Finalement, on constate que les techniques classiques de référencement bien que toujours d’actualité, ne suffisent plus réellement pour garantir aux contenus un trafic assez dense. De plus, avec l’avènement des alternatives aux moteurs de recherche à l’instar d’Amazon ou encore de YouTube, les internautes préfèrent de plus en plus taper directement leurs recherches dans ces sites-là de manière à avoir des résultats immédiats et pratiques. On craint d’ailleurs que dans un futur proche, les contenus audio et vidéo soient les plus prisés.

Etes-vous à la recherche d’un rédacteur Web SEO ? Contactez Super Rédacteur Web sans plus tarder. Il pourra vous produire des contenus à un rythme soutenu tout en gardant un bon niveau de qualité.

Comment organiser votre journée pour être toujours aussi efficace ?

Aujourd’hui, dans cet article, je vais vous parler d’organisation. Je vais essayer de m’attarder sur une journée type. Le but est de vous donner de bonnes astuces afin que vous puissiez bien organiser votre journée pour être plus efficace.

La première question que vous devez vous poser est la suivante : suis-je plutôt efficace le matin ou le soir ?

Êtes-vous plutôt du matin ou du soir ?

Commencez par déterminer à quel moment de la journée vous êtes le plus efficace. Il est très rare en effet que l’on réussisse à avoir la même capacité de concentration tout au long de la journée.

Par exemple, pour ma part, j’adore travailler très tôt le matin, car j’ai l’impression que mon cerveau est « vide » (non pollué par toutes les pensées qui m’ont envahi au cours de la journée).

D’autres en revanche sont beaucoup plus efficaces en fin de journée une fois qu’ils ont terminé tout ce qu’ils avaient à faire de plus importants.

Pour ceux qui ont des enfants, ne travaillez pas lorsqu’ils sont présents. Les enfants ont tendance à nous déconcentrer, ils veulent qu’on leur raconte des histoires, etc.

Et il n’y a rien de pire que de tenter à plusieurs reprises de se mettre au travail, de déconnecter, de retenter sa chance puis d’être à nouveau interrompu, etc.

J’en connais plusieurs amis qui sont passés par ce genre de situation et je peux vous dire qu’en fin de journée lorsqu’on fait le point, il ne nous reste plus que nos yeux pour pleurer, car d’une part on n’a du tout profité de ses enfants et de d’autre part, on n’a absolument pas avancé en ce qui concerne le travail.

Mais revenons à votre énergie et votre concentration. Si vous n’avez pas encore réussi à déterminer quelle est votre meilleure période de concentration, vous pouvez vous amuser à répondre aux 6 questions qui suivent.

6 questions à se poser pour déterminer votre période de concentration

  1. Supposons que vous ayez la possibilité de choisir aisément : à quelle heure vous lèveriez-vous le matin ?
  2. Si vous pouviez décider librement : à quelle heure vous coucheriez-vous le soir ?
  3. Si vous n’aviez pas d’obligation le lendemain, à quelle heure vous coucheriez-vous, par rapport aux journées de travail ?
  4. Vous devez accomplir une tâche intellectuellement exigeante. À quelle heure avez-vous le plus de facilités pour vous concentrer ?
  5. En supposant que vous devez être réveillé entre 4 heures et 6 heures du matin et que vous n’avez pas d’autres obligations pour la journée après. Que feriez-vous ?
  6. Vous devez effectuer un travail physiquement fatigant pendant 2 heures. Si vous pouviez décider librement : quel serait le meilleur moment pour fournir cet effort physique ?

3 étapes pour organiser votre journée

À l’aide d’un bloc-note ou Evernote, planifier votre journée 

Pour bien organiser votre journée, planifiez vos tâches. Si vous préférez le format papier, choisissez si possible un agenda au format A4 qui vous permet de consulter l’intégralité de la semaine sur deux pages lorsqu’il est ouvert.

Vous pouvez également utiliser un outil comme Evernote (logiciel qui permet de sauvegarder des informations, sous forme de notes, images…).

Prenez soin de noter les deadlines à respecter 

Notez les deadlines à respecter et il faut toujours avoir une journée d’avance sur tous vos projets au cas où vous auriez un problème de dernière minute.

C’est toujours plus confortable et vous vous sentirez beaucoup plus zen.

Déterminer un créneau horaire 

En fonction de votre énergie personnelle, déterminez un créneau horaire.

Par exemple, si vous êtes un rédacteur web Freelance, vous pouvez trouver un créneau horaire qui sera dédié à l’écriture, car écrire un texte demande une grande concentration.

Notez chaque tâche en fonction de l’importance et de l’urgence. Validez ou surlignez les tâches accomplies. Vous verrez que cela peut vite devenir ludique.

Une fois que vous avez terminé de traiter les urgences, vous pouvez soit prendre de l’avance sur le lendemain, soit vaquer à vos occupations, soit traiter d’autres tâches secondaires afin d’avancer votre travail (par exemple : développer votre réseau, envoyez des emails à de potentiels clients, relancez vos contacts, etc.)

Exemple de journée type

Dès le matin, consultez et traitez rapidement vos mails, mais sans bâcler. Traitez les tâches les plus urgentes, ensuite les commandes secondaires.

Prenez 20 à 30 minutes par jour pour démarcher, des relances et le développement de votre réseau.

Par exemple, demandez cinq relations sur LinkedIn et envoyez un message à un site pour proposer vos services, etc.

Plus vous aurez des relations, plus vous aurez des choix et dont vous aurez le choix de sélectionner les clients qui vont vous permettre de vous régaler au quotidien.

S’il vous reste un peu du temps, prenez un peu de l’avance sur votre planning. À la fin de la semaine, prenez du recul, identifiez les journées productives, identifiez les moments ou vous avez perdu du temps, ajustez votre organisation et appliquez ce qui marche pour vous.